Retour sur la création de la Social Team de TF1

Social-team-tf1

Face aux records atteints par ses dispositifs interactifs en 2013, TF1 annonçait mi-janvier la création d’une Social Team dédiée aux programmes de la chaîne. SocialTV.fr a souhaité en apprendre plus sur les missions de cette nouvelle équipe en rencontrant Frédéric Ivernel, Directeur de la Communication et du Marketing Externe du groupe TF1 (@FredericIvernel) et David Rigot, Directeur de la Communication adjoint (@David_Rigot).

Pourquoi avoir créé cette Social Team ?

Pour répondre à une attente de dialogues renforcée autour de nos programmes. Les réseaux sociaux nous ouvrent un champ des possibles inédit qui touche à la fois la relation directe entre la chaîne et ses téléspectateurs ainsi que les échanges entre téléspectateurs autour de leurs contenus préférés, qu’ils peuvent ainsi se réapproprier différemment. La volonté de TF1 a toujours été de créer une relation de proximité avec son public, qu’il s’agisse du « off » ou du « on line »…

Le dialogue entretenu avec nos téléspectateurs-internautes – via nos interactions sur les réseaux sociaux – nous permet d’avoir accès à de nombreux insights. Cette voie de retour instantanée nous est précieuse pour prendre le pouls de l’opinion de nos téléspectateurs et provoquer la conversation autour de nos contenus.

TF1 génère-t-elle une part de voie importante sur les réseaux sociaux ?

TF1 est une marque ultra commentée sur les réseaux sociaux, parce que ses contenus sont par essence générateurs de dialogues et d’échanges. Nous devons saisir cette occasion pour rentrer à notre tour en discussion avec les téléspectateurs. Nul doute que ces échanges permettent de travailler la préférence de marque et favorise à la fois l’engagement et la fidélité des téléspectateurs. Dans un univers composé de 25 chaines gratuites, il est indispensable pour TF1 de construire une relation d’un nouveau genre avec son public. La Social Team a aussi cette raison d’être.

Enfin, en enrichissant les conversations autour de nos programmes et en favorisant les relations entre  téléspectateurs-internautes nous agrandissons notre communauté de fans et followers.

Comment s’est constituée cette Social Team ?

Olivier-AbecassisAvec Olivier Abecassis (Directeur Général d’E-TF1), nous avons décidé de réunir des experts de la communication de la chaîne et d’E-TF1, de telle sorte qu’ils puissent travailler ensemble, proposer ainsi des dispositifs innovants et inviter les communautés à découvrir et partager des contenus exclusifs sur MYTF1. Un espace leur est spécialement dédié : la Social Room, pour favoriser les synergies et leur permettre d’échanger en toute liberté…

Pourquoi est-ce important pour vous aujourd’hui d’investir autant les réseaux sociaux ?

Parce que beaucoup de choses s’y jouent aujourd’hui. Notre offre de programmes est évènementielle et la part de voix qu’elle génère sur les réseaux sociaux est considérable. Les contenus de télévision sont parmi les plus commentés sur le digital. C’est une façon de permettre aux téléspectateurs de s’engager encore d’avantage en leur offrant la possibilité de partager leurs contenus préférés avec leurs communautés et amis, et in fine de leur faire découvrir aussi ce qui se passe en télévision.  Par ailleurs, en faisant partager les coulisses, en diffusant des exclusivités, en travaillant en collaboration avec les stars de la chaîne…nous offrons à nos téléspectateurs la possibilité d’interagir avec TF1 aussi facilement que s’ils nous envoyaient un sms.

Qui ciblez-vous à travers vos dispositifs Social TV ? 

La Social TV concerne tout le monde, quel que soit son âge ou ses préférences en matière de programmes TV. Bien sûr, les NRJ Music Awards ont battu le record de l’émission la plus tweetée en 2013 mais Miss France, qui concerne pourtant une cible bien différente, fait aussi partie du Top 10. Quant aux Feux de l’Amour, on constate la présence de blogs de fans qui sont toujours très actifs sur les supports digitaux.. C’est pourquoi nous créons des dispositifs Social TV pour tous nos programmes.

Comment cette nouvelle approche va-t-elle influencer la création des programmes ?

Ce n’est pas l’objet de la Social Team. Notre ambition est de construire autour des programmes de l’antenne des dispositifs innovants, qui créent à la fois de l’engagement, du dialogue et de la fidélité.

Comment voyez-vous la Social Team dans un an ?

Elle se sera probablement développée. Et notre base de fans et de followers également. Nous n’avons pas de doute sur le fait que cette équipe participera largement à l’évolution de l’image de TF1, en dialoguant avec différents publics et en partageant davantage de contenus encore.

Pour conclure, pensez-vous que la Social TV en est à ses prémices ou qu’elle vit son âge d’or en ce moment ?

Nous n’en sommes qu’aux prémices. La Social TV est une opportunité de prolonger le plaisir du télespectateur sur tous les écrans au-delà de la diffusion du live et de créer de l’engagement vis-à-vis de nos programmes. L’envie d’échanger sur les réseaux sociaux au sujet d’émissions télévisées va perdurer, à condition de conserver la dimension événementielle de la télévision. Et à TF1, nous sommes bien armés pour répondre à cette attente.

Un grand merci à Frédéric Ivernel et David Rigot pour avoir répondu à nos questions.

 

Clémence Garnier

Etudiante en Master 1 Communication Internationale à l’ISCOM Paris, je suis une passionnée de web, télévision et transmedia.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.