FutureMag, le nouveau magazine second écran d’Arte

future-mag-arte-social-tv-2

Depuis le 1er février 2014, ARTE propose tous les samedis un magazine sur l’innovation présenté par Raphaël Hitier qui part à la rencontre de notre futur et décrypte les technologies de demain. Cette nouvelle émission prolonge la ligne éditoriale scientifique propulsée par la plateforme ARTE Future, et permet de clarifier plusieurs sujets complexes comme l’exosquelette, les MOOCs ou encore les vêtements connectés… Et ARTE continue sur sa lancée de programme bimedia en proposant aux spectateurs une augmentation d’information sur second écran, pendant la diffusion.

Chaque émission s’attaque à trois sujets issus de domaines récurrents d’un épisode à l’autre qui structurent le programme : homme, terre et objets. Chaque sujet est abordé avec un petit reportage et les éléments plus complexes sont développés dans des animations « motion graphic » pour vraiment vulgariser le thème. Pour terminer généralement sur une interview qui soulève des questions plus sociales ou économiques et permet d’engager le débat avec le spectateur sur les réseaux sociaux. On remarquera la musique du générique faisant un clin d’œil à une autre émission scientifique : E=M6…

future-mag-arte-social-tv-6

Alors qu’à l’antenne, la forme reste plutôt traditionnelle, avec par moment des hashtag invitant le spectateur à débattre sur le sujet, ce qu’il y a d’intéressant est l’application second écran qui fournit des éléments plus approfondis : des articles, des quizz, des graphiques… et ouvre le débat entre spectateurs. FutureMag a été pensé comme un programme bimedia : à l’antenne et sur internet. Au quotidien, FutureMag se transforme en webzine / blog, prenant le relais d’une émission à l’autre. Et c’est pendant la diffusion que ce webzine devient un complément second écran. On regrettera pour une émission parlant d’innovation et de futur, de ne pas proposer un complément second écran plus innovant ou surprenant… Mais l’on peut comprendre qu’ARTE veuille garder l’attention du spectateur sur le programme. Le design reste sobre et clair ce qui contribue à un parcours du spectateur entre l’émission et la tablette des plus fluide, sans s’éparpiller vers des liens sans fin, et restant ainsi concentré sur l’émission.

futureMag-arte-socialTV-second-ecran

L’application second écran offre donc en parallèle de l’émission une timeline Twitter à droite pour suivre les réactions des spectateurs, et à gauche une timeline d’informations. Cette dernière propose les définitions de mots ou concepts évoqués dans le reportage, présente grâce à de courtes biographies les spécialistes intervenants, publie des données chiffrées ou autres statistiques, illustre de photographies et infographies, et invite les spectateurs connectés à répondre à de mini-sondage (1 à 2 questions). 

Chaque réseau social a sa fonction. Alors que Twitter sert à ouvrir le débat durant l’émission, ou à « teaser » les prochains sujets ; sur Facebook on retrouve toutes les infographies diffusées sur le second écran. Parce que le second écran est en effet synchronisé avec la diffusion, et est disponible seulement pendant ! Il est toutefois possible de retrouver les éléments publiés sur le webzine de FutureMag et sur les différents comptes de réseaux sociaux de l’émission.

future-mag-arte-social-tv-5

Après la diffusion, l’ensemble de l’émission est re-découpé en plusieurs vidéos plus courtes pour le Webzine sur le site d’ARTE et pour les plateformes de partages de vidéos que sont Youtube et Dailymotion. Ces formats courts de 4 minutes en moyenne sont particulièrement adaptés aux usages des consommateurs de ces réseaux sociaux. Sans doute la poursuite de la stratégie de la chaine en allant chercher l’attention d’une cible plus jeune. Ces formats mettent aussi en avant et en valeur les parties didactiques en animation du programme. 

Pour conclure, enfin un nouveau programme scientifique très plaisant à regarder, bien rythmé et bien présenté, avec une application second écran jouant parfaitement son rôle éducatif et complémentaire. Peut-être que selon les futurs sujets abordés, l’utilisation de la tablette pourra davantage impliquer le spectateur dans une expérience active et démonstrative, c’est sans doute beaucoup demandé au vue des budgets serrés pour ce genre de programme ; mais les derniers projets d’ARTE (voir Intime Conviction, dernièrement primé à Luchon) et leurs succès montrent bien la puissance créative de ses équipes… et surtout l’attraction de l’audience. 

Pour découvrir l’univers FUTUREMAG :

Crédit Photos : ARTE et SocialTV.fr

Julien Allard

Fort de plusieurs années d’expérience dans l’industrie de l’animation et du jeu vidéo, je rassemble désormais mes compétences et ma passion pour toutes les innovations interactives dans le développement de projet transmedia… avec du second écran !

2 commentaires

  1. La Netscouade dit :

    Merci beaucoup pour cet article très détaillé !
    Pour information et suite à de nombreuses demandes, nous avons ajouté depuis quelques jours la possibilité de profiter des contenus enrichis également en replay. Par exemple pour l’émission de samedi dernier : http://www.futuremag.fr/emission/emission-du-22-fevrier-2014

  2. gv dit :

    Un double-écran de ce type sur une bonne émission ne revient-il pas à suivre une conférence passionnante en étant assis à coté de quelqu’un qui fait des remarques et vous pose des questions sans arrêt? On est content qu’il soit là quand on s’ennuie, on préférerait qu’il n’y soit pas quand c’est intéressant… mais si l’on s’ennuie, on serait aussi bien ailleurs.
    Chaque contenu n’est-il pas destiné à vampiriser l’autre?
    …avec progressivement le risque que chacun se défausse sur l’autre: « je fais une émission vite fait… les réseaux feront le reste“ ? (peut-être pas sur Arte… mais à l’usage…)
    La problématique centrale de ce “nouveau média“, car le double écran doit sans doute être posé comme tel, n’a rien d’évident. Il faut sans doute quelque de chose… d’encore plus nouveau.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.