Interview Social TV : Sportdub la révolution des commentaires sportifs

sportdub social tv
Nous avons fait une belle découverte avec la startup Sportdub, spécialisée dans les commentaires sportifs en ligne. Au coeur de la problématique de social TV, son fondateur nous explique sa création, ses enjeux et sa vision sur son service et sur le marché.

Pour découvrir le service Sportdub c’est par là, et pour suivre Sportdub sur Twitter c’est par ici.

SocialTv.fr : Pouvez-vous nous en dire davantage sur Sportdub ?

Rodolphe Darves-Bornoz : L’histoire de Sportdub a commencé dans un canapé. À force de nous répéter que nous étions meilleurs que les commentateurs à la TV, nous avons voulu le démontrer. 

Nous avons pensé à un site où il y aurait un choix de commentaires en direct pendant les matchs. Les commentateurs seraient fans d’une des deux équipes, spécialistes tactiques, pros du pari sportif ou même humoristes… De leur côté, les spectateurs n’auraient qu’à couper le son de leur match et choisir le commentaire qui leur correspond le mieux.

Nous avons créé Sportdub : le site qui démocratise le commentaire sportif. Nous diffusons en direct et en vidéo des amateurs qui parlent de sport sans langue de bois. Aujourd’hui, Sportdub, c’est 2 co-fondateurs Brice et Rodolphe, une communauté de plus de 50 commentateurs et des milliers d’inscrits.

Comment devenir soit-même commentateur sportif sur Sportdub ?

Pour devenir commentateur, il suffit de nous envoyer une demande. Nous validons que vous avez chez vous la connexion suffisante pour commenter et nous nous occupons de tout le reste. Nous demandons simplement à nos contributeurs de s’engager à commenter au moins un match par mois.

Les meilleurs commentaires sont ceux qui sont faits en duo, avec des gens qui se connaissaient vraiment bien et qui soutiennent la même équipe. Mais il y a des surprises. D’ailleurs, regardez Pierre-Étienne Léonard, le commentateur fou de Roland Garros, il était incroyable bien que tout seul (http://www.tuxboard.com/pierre-etienne-leonard-commentateur-de-roland-garros-sur-le-web/).

Quelles sont les informations les plus intéressantes dont vous pourriez nous parler sur les usages de vos utilisateurs face à leur écran TV?

Très bonne question. Nous avons initialement développé le produit comme une expérience de second écran, à utiliser sur son laptop en même temps que la TV. Mais nous avons constaté que 80% de notre audience utilisait notre service en parallèle d’un site de streaming (possiblement légal d’ailleurs) et nous nous concentrons aujourd’hui sur cette expérience. 

Observez-vous déjà des usages mobiles et tablettes au sein de votre audience? Imaginez-vous développer une application SportDub sur TV connectée?

Notre service n’est pour l’instant pas disponible sur mobile pour des questions de latence entre notre émission et la réception par les utilisateurs. Sans rentrer dans les détails techniques, il est aujourd’hui impossible de synchroniser parfaitement nos commentaires avec la TV depuis les terminaux mobiles – alors que c’est évidemment LA contrainte première de notre expérience.

Sur quels piliers va s’appuyer votre stratégie sociale? Pensez-vous que Twitter soit le média le plus intéressant à intégrer au sein de SportDub?

Twitter est le réseau social du direct par excellence et, à ce titre, il est au coeur de notre stratégie d’acquisition. Pour l’essentiel, nous repérons nos commentateurs sur Twitter et une part importante de notre trafic provient de ce site.

Quelles sont les prochaines étapes de votre développement et les principales difficultés que vous rencontrez?

Nous nous sommes, dans un premier temps, concentrés sur la qualité technique et éditoriale de nos émissions. Nous avons réussi à fédérer une communauté très fidèle et en croissance qui demande plus de contenus. La prochaine étape consiste donc à accueillir davantage de contributeurs en direct en leur permettant de commenter depuis chez eux.

Quel est le principal business model? Avez-vous des chiffres à communiquer?

Nous avons des chiffres d’engagement exceptionnels auprès d’une audience extrêmement qualifiée. Nous voulons permettre à des marques de profiter de ce lien affinitaire que nous savons créer avec nos utilisateurs. Nous travaillons sur des formats qui permettent aux marques de contribuer à l’expérience des matchs au lieu de la dégrader comme à la TV.

Pour terminer l’interview, que peut-on vous souhaiter d’ici 2014?

Que les grands médias traditionnels viennent recruter un de nos commentateurs serait un très beau succès et la preuve qu’un autre commentaire sportif est possible.

Marc Lindner

J’évolue actuellement dans l’univers du mobile marketing et je m’intéresse de très près à l’ensemble de l’écosystème média-tv (chaînes, startups, hardware…).


Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.