Ils font la Social TV : Clémence Mermoz

Clemence-Mermoz-Ils-font-la-Social-Tv

Ils font la Social TV – Episode 3 : Clémence Mermoz, Responsable Social TV CANAL+.

Retrouvez chaque semaine un nouvel épisode de « Ils font la Social TV ».

Pour ce troisième épisode, nous avons rencontré Clémence Mermoz, la Responsable Social TV CANAL+. Elle nous explique son parcours et comment sa passion pour la Social TV a évolué au fur et à mesure des nouveaux usages et des enjeux de la convergence numérique.

SocialTV.fr : Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

ClémCléence Mermoz : Après Sciences Po Lille, une expérience aux Etats-Unis et un Master en management de l’audiovisuel (le D2A de la Sorbonne), je suis entrée chez CANAL+ en 2010, en stage auprès d’Ara Aprikian. Ma mission était de réfléchir à des idées pour conserver le jeune public de nos émissions. Or, je lisais de plus en plus d’études (américaines, notamment) qui montraient que les jeunes qui s’étaient détournés de l’écran de télévision pouvaient y revenir par l’intermédiaire des médias sociaux. Nous avons alors entrepris de créer, avec les équipes des émissions, nos premières pages Facebook, puis le compte Twitter de CANAL+.  Au fur et à mesure, on s’est pris au jeu en découvrant toute la créativité qu’on pouvait y exprimer, et qui est au cœur de l’ADN de CANAL+.

On a pu aussi se rendre compte du « terrain de jeu » éditorial passionnant que ça représentait ! On n’a cessé depuis, avec toutes les énergies de CANAL+ et en particulier avec les Nouveaux Contenus et la Com’, de développer nos présences sociales ; jusqu’à devenir le « groupe TV le plus social » (comme l’a souligné l’étude de Milky et Mesagraph de février 2013).

Quel poste occupez-vous ?

Responsable Social TV CANAL+.

Quelles sont vos missions ?

La prise de parole de « CANAL+ » sur les réseaux sociaux, la coordination des Community Managers et des dispositifs Social TV des émissions, l’accompagnement des talents dans leur présence digitale, et une partie de l’e-influence.

Comment votre poste a-t il évolué ?

Il est devenu moins « artisanal » qu’aux débuts, même si, bien sûr, on s’autorise toujours à tester des choses, cela fait partie de la culture digitale ! Mon poste est aussi davantage structuré, et plus transverse. Aujourd’hui, le Social Media est intégré à part entière, et dès l’origine, dans notre modèle de réflexion.

Comment va-t-il évoluer ?

Sur la forme, je pense qu’il a vocation à s’adapter avec le plus d’agilité possible aux grandes évolutions, et à la convergence, du digital et de la télévision. Sur le fond, j’espère qu’il restera avant tout éditorial, parce que c’est ce qui me passionne, et parce que je crois que l’éditorial doit être au cœur de la stratégie digitale.

Quelle est votre vision de ce secteur dans 5 ans ?

Il me semble qu’on va vers un nouveau stade de maturité de la Social TV.  Après la « course » aux fans/followers, l’heure est à l’engagement : aux commentaires en direct, aux votes en direct (gamification), au pilotage du programme… J’imagine que le «Datatainment » (la récolte de données pour transformer l’expérience TV), le M-commerce (grâce auquel les téléspectateurs pourront acheter en un clic) et le « wearable computing » seront les maîtres-mots du futur proche de la Social TV.

Un grand merci à Clémence Mermoz pour avoir répondu à nos questions.

Vous aussi vous faites la Social TV ? Dites le nous !







Gabrielle Benchetrit

Passionnée par les médias et les mutations engendrées par la convergence numérique, j’ai réalisé mon mémoire de recherche sur la place de la télévision dans le nouveau paysage audiovisuel. Je lis, je tweete et réseaute en permanence !


1 commentaire

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.