Touch-Down pour la Social TV lors du Super Bowl XLVIII

richard_sherman

Véritable messe aux Etats-Unis, le Super Bowl, finale du championnat NFL (National Football League), bat chaque année tous les records. Cette 48ème édition aura vu les Seahawks de Seattle largement dominer les Brancos de Denver (48-8). Mais malgré ce match à sens unique, la chaîne de télévision américaine FOX a battu le record d’audience avec une moyenne de 111,5 millions de téléspectateurs, 150 000 de plus que l’an passé, devenant ainsi la meilleure audience de tous les temps aux Etats-Unis.

Le Super Bowl bat presque tous les records

Ces audiences phénoménales sont une aubaine pour les annonceurs, qui n’hésitent pas à dépenser 4 millions de dollars pour 30 secondes de publicité. En comparaison, si l’équipe de France de football atteint la finale du mondial brésilien, TF1 vendra ses spots de 30 secondes 357 600 euros, soit dix fois moins.

Le Super Bowl est également l’un des évènements le plus tweeté aux Etats-Unis. Cette année il y aura eu 24,9 millions de tweets. C’est moins bien que l’an passé : 30 millions de tweets.  Cela peut s’expliquer par la coupure de courant de 2013, qui avait suscité de nombreuses réactions sur la toile. 

Capture d’écran 2014-02-04 à 19.51.54

totaltweets

Le pic d’audience intervient lors du Touch Down de Percy Harvin au début du 3ème quart temps avec 381 605 tweets. Le duo Bruno Mars – Red Hot Chili Peppers a également fait réagir (215 540 tweets).

tpm-five

Les publicités diffusées à la mi-temps ont également eu un impact significatif dans les discussions. Il y a eu, d’après une étude Nielsen, près de 5 millions de tweets échangés, uniquement sur les spots publicitaires.

Capture d’écran 2014-02-04 à 16.15.37

Ces chiffres ne sont pas surprenants car les américains sont très actifs sur les médias sociaux lorsqu’ils regardent la télévision. En effet, une étude eMarketer démontre que 15 à 17% des téléspectateurs sont engagés en temps réel avec la télévision via les réseaux sociaux, soit environ 50,25 millions d’américains. Toujours d’après cette étude, nous constatons que 21% des utilisateurs de tablette, l’utilisent devant la télévision. Rien d’étonnant car c’est, avec le smartphone, le support le plus adapté au multi-tasking.

Les sports US se prêtent parfaitement à la social TV :

Les règles des sports américains ont souvent été modifiées pour améliorer la retransmission TV, et ainsi, vendre plus de spots publicitaires. C’est pourquoi dans de nombreux sports, comme le basket ball ou le football américain, le match se joue en 4 1/4 temps et non 2 mi-temps, avec entre chaque 1/4 temps de la publicité. Il y a également de nombreux temps morts lors des matchs. Prenons l’exemple du football américain : le temps de jeu effectif est de 60 minutes (4 1/4 temps de 15 minutes) mais la totalité de la retransmission peut durer 3 heures.

Ce modèle facilite l’interaction. En effet, tous ces moments sans jeu permettent aux téléspectateurs d’interagir sur les médias sociaux sans perdre une miette du match. Lors du Super Bowl, il y a également un show musical à la mi-temps. Cela permet de combiner deux évènements à fort potentiel d’interaction : le sport et la musique. Voilà l’une des clés de la réussite sociale des évènements sportifs américains.

Le Super Bowl vu de la France :

W9, qui a diffusé la rencontre cette année, a réalisé une bonne opération avec 351.000 téléspectateurs, soit 9,4% de part d’audience. Un excellent score à cette heure car le programme a démarré à minuit pour se terminer au-delà de 3 heures du matin. W9 s’est ainsi classée troisième chaîne, derrière TF1 et M6. Cette retransmission aura suscité 148 267 tweets, un très bon chiffre.

Il y a  un engouement dans l’hexagone pour les shows à l’américaine, malgré la méconnaissance du sport diffusé : le football américain. Le divertissement passe donc avant le match. 

Les Etats-Unis ont clairement une longueur d’avance dans « l’entertainment ». Espérons que cela donne des idées aux diffuseurs français pour que nous puissions un jour être jalousés outre-atlantique. 

Anthony Millon

Grand passionné de sport et de télévision, je suis actuellement chef de projet Social TV chez Darewin.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.