La social TV des enfants

les enfants et la télévision

Les chaînes de télévisions adaptent depuis des années leur offre afin de coller à la nouvelle réalité digitale. L’émergence d’Internet et la multiplication des écrans ont modifié profondément les habitudes des consommateurs. Lorsque l’on évoque les stratégies adoptées par les chaînes en matière de Social TV, on aborde surtout les 15-34 ans, mais les plus jeunes sont aussi concernés par ces changements  télévisuels. 

L’étude Kids TV report, réalisée en Allemagne, en France, en Espagne, au Royaume-Uni et en Italie, rend compte de l’usage de la télévision chez les enfants. A l’occasion des 5 ans de l’étude, Médiamétrie, l’organisme de mesure d’audience en France, revient sur les grandes tendances de la télévision chez les plus petits. En 2013, les enfants européens ont passé en moyenne 2 h 11 devant la télévision, soit 2 minutes de plus qu’en 2012. En comparaison, les 15-34 ans ont consommé 2 h 30 de télévision. Cependant, en France, la tendance est plutôt à la baisse : La raison est simple, et a déjà été évoquée dans le cas des seniors, c’est la multiplication des écrans et la télévision de rattrapage qui sont à l’origine de l’évolutions des modes de consommation des foyers français. En effet, Médiamétrie indique que la moitié des enfants de 4 à 14 ans dispose d’une tablette à la maison.

Des jeunes sur tous les supports

L’industrie télévisuelle a évidemment pris en considération l’évolution des habitudes des plus jeunes. Grâce aux tablettes, ordinateurs ou encore aux Smart TV, les enfants peuvent regarder leurs programmes à n’importe quel moment et où ils veulent. Il est fondamental pour les chaines de renforcer leur offre en diffusant et en multipliant les contenus sur les différents supports.

ZOuzouGulli, Nickelodeon, Disney Channel, TFOU, etc. Tous sont aujourd’hui présents sur les différents supports notamment grâce aux applications. Par exemple, France Télévision a depuis longtemps son application pour les petits ; Zouzous, le programme des 3-6 ans, propose un ensemble de jeux et de vidéos en replay au travers de son application. D’abord disponible sur tablettes et smartphones, l’application est aujourd’hui accessible sur toutes les Smart TV.

la tablette TFOU tab'

Les chaînes développent même leurs propres tablettes : TF1 lancera en octobre prochain sa tablette destinée aux 4-10 ans : la « TFOU tab’ ». Celle-ci inclut l’application TFOU qui recréé l’univers du programme télévisé. TF1 promet un contrôle parental poussé, avec deux interfaces parents/enfants, des profils personnalisables ou encore une gestion du temps mais aussi 50 nouveaux épisodes par semaine en replay et 5 heures de programmes inédits.

YouTube est également une plateforme investie par les programmes et les chaînes jeunesses. On y retrouve, par exemple, Nickelodeon, Disney Channel, ou plus récemment Gulli, qui y a créé 8 chaînes thématiques. Le 18 juin prochain, Canal+ lancera aussi son offre jeunesse sur YouTube avec deux nouvelles chaines « Zac & Zig » et « Piwi+ ». Les contenus proposés sont riches et varient d’une chaîne télévise à l’autre. Par exemple, Canal + propose avec « Piwi+ » des épisodes des séries de la chaîne « Piwi+ » mais aussi des vidéos originales, ou encore des vidéos éducatives pour tout savoir sur les légumes. L’autre chaîne YouTube, « Zac & Zig » offre plusieurs contenus ludo-éducatifs comme « apprendre à dessiner » ou « Jouer avec les lettres et les sons », des jeux participatifs, des chansons, ou encore des devinettes.

Une télévision plus connectée que sociale

La télévision de rattrapage n’est pas le seul point exploité par les chaînes de télévision pour leur programmes enfants, il existe aussi des contenus enrichis. Mais ceux proposés aux plus petits sont relativement différents de ceux offerts aux 15-34 ans. Assurément, la télévision est ici moins sociale:  Avec les enfants, il est difficile d’exploiter l’univers des médias sociaux au profit d’un programme télé. En effet, Les enfants ne sont pas dans une dynamique de conversation sur les médias sociaux. On voit aussi rarement des méthodes de synchronisation d’un contenu second écran avec le programme en cours étant donné que l’enjeu est ailleurs avec les plus jeunes.

Ces derniers cherchent surtout à communiquer avec leur héros, à partager avec lui une aventure unique. Ils veulent découvrir son univers au travers de contenus exclusifs. L’enrichissement du contenu ne se fait pas au travers des réseaux sociaux mais plutôt au travers d’une narration transmedia.

Caliméro La stratégie de TF1 autour du dessin animé Caliméro illustre bien l’expérience enrichie qui peut être offerte aux enfants : Le célèbre personnage s’adresse directement à son public dans une web-série disponible exclusivement sur Tfou.fr. Ils peuvent découvrir une vidéo interactive, « La salle secrète », qui les emmène dans l’univers de Caliméro et propose des interactions et des jeux avec les héros du dessin animé.

Les enfants grandissent dans un univers connecté, où leurs programmes ne se regardent plus seulement sur la télévision mais où ils s’explorent dans des contenus web et des applications dédiées. Les enfants sont loin d’être les personnes les plus actives dans l’univers de la social TV mais il s’agit d’une cible à ne pas négliger car ils grandiront, et deviendront vite la principale cible de la social TV. Leur expérience de la télévision et leurs attentes par rapport à celle-ci influencera fortement l’évolution de la social TV.

Aline Rasseau

Journaliste passionnée de télévision, je m’intéresse beaucoup aux nouveaux médias et aux nouveaux modes de communication. Je suis aussi férue d’équitation!
Et actuellement à la recherche d’un emploi.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.