Quel avenir pour les applications second écran ?

application second écranQuelle est la situation des applications dites « second écran » ou « compagnon » face à leur créateur Twitter ? Comment réussir à se faire de la visibilité lorsque Social TV est synonyme de Twitter ? Quelles sont les applications qui vont pouvoir sortir du lot ?

Rappelez-vous. Durant le SuperBowl, 24 millions de tweets échangés sur Twitter. Dans le même temps, Twitter rachète BlufinLabs (analyse data) et les marques font de plus en plus apparaître leur hashtag (#) sur leurs publicités (surtout aux US). Si Twitter représente l’audience, si Twitter rassemble l’intégralité des discussions et si Twitter attire les annonceurs prêts à investir des millions pour être visibile ou pour savoir ce qui se dit de leur marque… alors que reste-il aux applications compagnons?

application second écran

Application GetGlue de check-in TV. Exemples de badges correspondant à des séries TV US

Qu’est-ce qu’une application second écran ? Il s’agit de toutes les applications qui sont utilisées simultanément à la consultation d’un programme TV par exemple. Prenons comme exemple les applications second écran comme Zeebox, GetGlue (checkin TV), Viggle, qui sont des applications compagnons très utilisés aux US. Ces applications génèrent entre plusieurs centaines de milliers jusqu’à 4 millions d’utilisateurs par mois. C’est énorme, mais c’est 10 fois moins que Twitter seul. Si l’audience, les regards et les annonceurs sont tournés vers Twitter, alors est-ce qu’essayer de transférer l’audience de Twitter vers un autre service est-il possible? Oui, c’est difficile mais nécessaire.

Lorsque l’on utilise Twitter, on a le sentiment d’avoir affaire avec de l’information brute, sans plus, sans valeur ajoutée supplémentaire. Et ce sont justement les applications second écran qui essaient d’apporter davantage de valeur. Guider le consommateur dans son choix de programme, mettre en relation un individu avec ses amis, vous prévenir de la diffusion de votre programme préféré etc… En apportant davantage de valeur pour les consommateurs (guide, recommandation, liens avec ses amis…), ces applications apportent des interactions plus longues et donc de l’exposition pour les marques.

application second écran

Aux US, l’industrie de la social TV se consolide depuis quelques mois. Les sociétés spécialisées dans l’étude des données issues de Twitter ou encore les sociétés spécialisées en check-in TV se rachètent mutuellement ou se vendent à prix d’or. Parce qu’en réalité, nous n’avons pas besoin d’avoir 10 applications second écran pour regarder la TV, ce n’est pas nécessaire. Seuls les meilleurs services continueront d’apparaitre sur nos smartphones et nos tablettes.

Lorsque l’on veut prendre une photo, on utilise Instagram. Lorsque l’on veut avoir des nouvelles de ses amis, on utilise Facebook et lorsque l’on recherche sa route, on utilise Google Maps. Il y a fort à parier que les applications second écran qui vont réussir à tirer leur épingle du jeu, seront celles qui répondent à un seul besoin à la fois; et non à tous les besoins dans la même application. Essayer de répondre à tous les nouveaux besoins du consommateur TV reviendrait peut-être à l’embrouiller sur l’utilité première de l’application. Qu’en pensez-vous?

Marc Lindner

J’évolue actuellement dans l’univers du mobile marketing et je m’intéresse de très près à l’ensemble de l’écosystème média-tv (chaînes, startups, hardware…).

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.