Pourquoi les Google Glass vont révolutionner l’usage des contenus enrichis

GoogleGlass

C’est annoncé depuis quelques temps déjà, les Google Glass devraient arriver sur le marché en 2014. C’est une année clé pour les « wearable devices » qui nous permettront d’être connectés de façon encore plus naturelle qu’aujourd’hui, grâce à des outils plus discrets et moins encombrants que les écrans qui nous coupent parfois du réel.

Une application de TV enrichie développée par DotScreen, TDF et Téléstar

En attendant la mise sur le marché, Google est en contact avec de nombreux développeurs et veille à favoriser l’émergence des propositions. Parmi celles-ci, l’application française conçue et développée conjointement par les sociétés DotScreen, TDF et TéléStar qui propose une « expérience télévisuelle sociale et enrichie » sur les lunettes Google. Grâce à la technologie de fingerprinting (reconnaissance audio), les Google Glass pourront reconnaître en live la chaîne et le programme que le téléspectateur visionne et proposeront alors différentes interactions. Pour l’utilisateur, il sera par exemple possible de suivre le fil Twitter correspondant au hashtag de l’émission et pour les annonceurs, cela ouvre de nouvelles perspectives de fenêtres publicitaires… presque tout est encore à inventer et à développer sur ce nouveau device et Google préserve l’enthousiasme et l’élan des développeurs. A noter que l’étude NetObserver de l’institut Harris a retenu l’application TéléStar comme l’une des six applications de service les plus performantes du point de vue de la satisfaction globale des utilisateurs et de leur intention de la consulter à nouveau.

Un développement dans les entreprises pour un succès grand public

google glass portéesSi l’on s’enthousiasme de l’arrivée des Google Glass et du travail de sociétés françaises pour proposer des applications sur ce nouvel accessoire, l’étude du groupe ABI Research incite à rester prudent pour l’instant quant au succès du device, notamment auprès du grand public. ABI Research estime à 2 millions le nombre d’unités vendues cette année en raison d’une limitation des développements à l’utilisation d’Android et d’un prix de vente qui pourrait être un frein à l’achat pour le particulier. Mais Google pourrait trouver un créneau auprès des entreprises ou des institutions qui permettrait de stimuler la côte de popularité des Google Glass auprès du grand public, d’autant qu’on voit déjà émerger la concurrence.

Au delà de cette application de TV enrichie, on attend donc que se dévoilent les projets issus des discussions entre les réseaux sociaux et Google pour voir quels seront les nouveaux champs d’interaction possibles. On parle déjà de « liker » en faisant un « coeur avec les doigts« , de poster des photos en un clin d’oeil ou de dicter ses tweets grâce à la commande vocale des lunettes. Et que dire de Vine, de Snapchat et des autres qui, grâce à une communauté d’early adopters, pourront peut-être tirer davantage leur épingle du jeu grâce aux Google Glass. Beaucoup de choses à venir mais il faudra donc attendre avant de découvrir ces nouveaux devices et leurs fonctionnalités qui continueront probablement de changer encore un peu plus nos habitudes de consommation de contenus ou de bon nombre d’autres produits ou services.

D’ici là, vous pouvez suivre les quelques expériences grâce au hastagh #throughglass ou alors compter sur le talent des créateurs des Simpsons (Bart a essayé les OOgle Googles) et de Gonzague équipé de Google Glass en entretien ou à l’université pour nous faire patienter et nous permettre d’imaginer les usages les plus fous de ces lunettes connectées

Carole Roth

Diplômée du Master D2A et après 4 expériences dans des chaînes de télévision, je guette toutes les évolutions des médias et ses développements numériques. Passionnée par l’audiovisuel et accro aux fictions et aux séries.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.