Intime Conviction, la fiction transmédia par ARTE

intime-conviction-arte

Dans la poursuite de sa stratégie bimédia, la chaîne ARTE, en coproduction avec Maha Production, proposera en février Intime Conviction, une expérience inédite de fiction policière spécialement conçue pour la télévision et le web. Le public pourra découvrir le téléfilm de l’enquête le 14 février à l’antenne et prolonger son expérience en suivant le procès sur le web. Découverte d’une histoire qui se libère du genre et du support, entre fiction et réalité et qui pousse l’art dramatique à son maximum.

Intime Conviction, c’est avant tout une histoire

Le 14 février à l’antenne, le public découvrira avant tout l’histoire de Paul Villers (Philippe Torreton), médecin légiste, dont la femme est retrouvée morte dans la salle de jeux de ses enfants. S’il s’agit à première vue d’un suicide, l’enquête menée par Judith Lebrun (Camille Japy), conduit à la mise en examen de Paul Villers mais la suspicion fait-elle de lui un coupable ? Intime Conviction prend le contre-pied de l’investigation scientifique et nous emporte dans le doute.

Laissé dans le doute, le public pourra alors poursuivre l’histoire en vivant l’intégralité du procès reconstitué en vidéo sur le web. Entre fiction et réalité, le procès a été mené par de véritables professionnels de la justice face auxquels les acteurs ont improvisé sans scénario pour convaincre les neufs jurés qui avaient été recrutés par tirage au sort en octobre dernier. Ce sont eux qui, fort de leur intime conviction, ont émis le verdict que le public connaîtra le 2 mars lors de la diffusion de la dernière vidéo sur le web.

Un projet de fiction bimédia d’envergure

Cette fiction transmédia permet à ARTE de mettre en lumière le système judiciaire de façon très pédagogique s’appuyant sur un regard d’auteur fort s’exprimant à travers de nouvelles écritures et en travaillant le film de genre sur de nouveaux supports. 

Jusqu’ici, la chaîne avait surtout proposé des enrichissements de magazines et de documentaires voire de quelques programmes courts de fiction mais avec le projet Intime Conviction, la chaîne va plus loin dans la concrétisation de sa stratégie bimédia. Les équipes d’ARTE se sont mobilisées pendant des mois sur ce projet, qu’elles estiment réussi et ont l’intention de développer ce type de production qui offre de nouvelles perspectives. Ici, l’expérience permettra au public d’accéder au monde caché de la justice et de répondre à une curiosité citoyenne en montrant chaque moment d’un procès.

Un dispositif web immersif 

Le 10 février, les internautes pourront découvrir en exclusivité et quatre jours avant la diffusion à l’antenne le téléfilm de l’enquête. Puis, pendant les trois semaines suivantes, chacun pourra se glisser dans la peau d’un juré et suivre SON intime conviction en suivant l’intégralité du procès à travers six caméras différentes pour être en immersion dans la salle, scruter la moindre réaction, le moindre indice pendant les témoignages, les plaidoiries ou les interventions des experts.

Supergazol, l’agence digitale choisie pour le projet, a développé une interface qui, en plus des traditionnels bonus et making-of, permettra au public de découvrir chaque jour de nouvelles vidéos du procès (35 au total), dont le visionnage permet de débloquer l’accès aux pièces du dossier, aux articles rédigés par d’authentiques chroniqueurs judiciaires, mais aussi des retours sur des extraits de la fiction. L’internaute est invité à décortiquer les pièces du dossier et à réagir afin  de comparer en temps réel ses propres conclusions. Il sera possible de partager son intime conviction avec ses amis sur les réseaux sociaux et de les inviter à se faire leur propre opinion. Les équipes ont misé sur un contenu riche mais une interactivité légère pour favoriser l’accessibilité et l’immersion.

Coupable ou non-coupable ? Quel sera le verdict des internautes ?

Derrière le dispositif, il y a avant tout une histoire sur laquelle le public est amené à se prononcer. Recherche-t-on la vérité ou une vérité ? Les internautes auront tranché le 2 mars, et il sera alors intéressant de comparer le verdict des jurés et des internautes.

Alors, quelle est votre Intime Conviction ? On se retrouve à partir du 10 février pour en parler.

Intime Convictions, une coproduction ARTE France et Maha Productions réalisée par Rémy Burkel, à découvrir dès le 10 février en exclusivité sur le web et le 14 février en prime-time sur ARTE.

Dispositif web réalisé par Supergazol.

Carole Roth

Diplômée du Master D2A et après 4 expériences dans des chaînes de télévision, je guette toutes les évolutions des médias et ses développements numériques. Passionnée par l’audiovisuel et accro aux fictions et aux séries.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.