Sherlock : The Network, entrez dans son réseau !

sherlockthe-network800
Quand on est fan de Sherlock, la série créée par Steven Moffat et Mark Gattis ; il faut savoir faire preuve de patience, de beaucoup de patience. Car si le dernier épisode de la troisième saison a été diffusé sur la BBC le 12 janvier 2014, la 4ème saison, précédée d’un épisode spécial Noël, ne sera diffusée qu’en 2016. C’est donc dans un climat d’attente presque palpable au sein de la communauté de fans du héros londonien qu’entre en scène une application, qui vient élargir l’univers de la série. Son nom ? Sherlock : The Network.

L’application est produite par « Hartswood Films » (producteur de la série originelle) et « The Project Factory », créateur de campagnes interactives. Elle est disponible sur iOS et le sera en août sur Android. L’idée est de proposer au fan d’intégrer le réseau des sans-abris de Sherlock, présentés dans la série comme ses informateurs, pour aider ce dernier, ainsi que Watson et Mycroft, dans la résolution chronométrée de 10 cas. Plus vous passez du temps sur ces cas, moins vous gagnez de points. Certains de ces cas fonctionnent d’une façon indépendante, alors que d’autres vont s’insérer dans un cadre narratif plus précis.

Pour résoudre ces cas, le joueur doit parler à des témoins, des suspects, délivrer des messages, récolter des indices ; le tout en  évoluant virtuellement dans Londres : à pied, en métro ou en taxi.

mapsherlock

Se déplacer à pied ne vous coûte rien mais vous fait perdre du temps, alors que le taxi sera le plus rapide mais aussi le plus cher ; le métro étant un juste milieu. Si vous optez pour le métro ou le taxi, vous devrez résoudre un puzzle, dont la complexité sera proportionnelle à votre avancée. Par exemple, dans l’optique où le joueur aurait choisi le métro, il devra remettre en ordre le tunnel avant que le métro n’arrive. Outre ces mini puzzles, le joueur est invité à décoder des lettres, des messages audios brouillés. Une fois que le joueur est sur le point de résoudre le cas, il a la possibilité d’examiner toutes les preuves dans son « palais mental » (une référence que les fans de la série reconnaîtront immédiatement). L’un des créateurs de l’application, David Varela, explique que : « Plus l’histoire progresse, plus vous passez du statut des yeux et oreilles de Sherlock à un statut de détective, qui fait beaucoup plus de déductions ».

De plus, s’ajoute à ces différents éléments de jeu comprenant entre autres des messages vocaux des personnages, du contenu inédit. L’application offre, mises bout à bout, 8 minutes de vidéos inédites où interviennent Sherlock, Mycroft et Watson. A ce propos, il a été demandé à Martin Freeman (l’interprète de John Watson) de se filmer lui-même avec un iPhone. Pour le directeur créatif de The Project Factory, Rob Barnes : « Cette application est configurée pour être un vrai cadeau pour les fans de Sherlock, qui, plutôt que de pleurer la fin de la troisième saison, peuvent s’attendre à une toute nouvelle expérience numérique interactive dans laquelle se plonger. L’architecture scénaristique, l’approche et la structure des cas tiennent compte du programme télévisé, en laissant planer le mystère ».

Si actuellement 32.826 fans se sont portés volontaires pour participer aux enquêtes, il reste à voir si ce chiffre va fortement augmenter en août, date à laquelle sera (enfin !) disponible l’application sur Android.

Célia Ramain

Ex assistante de programmes tv internationaux et ex assistante de prod’, passionnée par le transmedia, je travaille actuellement avec une société de production sur un projet alliant transmedia et pédagogie.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.