ARTE mix ô Trabendo, quand le webdoc se met à Instagram

arte-trabendo
Les fins d’années sont généralement le temps de faire un bilan et dans cette optique on peut dire que 2013 fut riche pour les web documentaires d’Arte. La chaîne continue sa politique de valorisation d’écritures interactives originales et a donc produit plusieurs documentaires. Pour rappel, un web documentaire, ou webdoc, est un documentaire conçu spécialement pour le web avec des caractéristiques qui lui sont propres: un récit délinéarisé et une interactivité certaine proposée à l’internaute. Dans les pays Anglo Saxons on préférera d’ailleurs le terme “d’interactive documentary” ou “i doc”.

Voici quelques-uns de ces web documentaires :

  • le webdoc ‘Contre histoire des Internets’ s’appuyait sur une forte contribution des Internautes qui étaient appelés à travers un questionnaire de Proust à partager leurs témoignages vis-à-vis de leur expérience personnelle d’Internet,
  • le documentaire mobile (géolocalisé) ‘Cinémacity‘ qui permettait grâce à une application de redécouvrir la capitale sous un angle plus cinématographique,
  • le jeu documentaire événement ‘Fort McMoney’ où à travers des thématiques qui diffèrent chaque semaine, l’internaute explore la ville pétrolière de Fort McMurray, interroge ses habitants et participe à des référendums (avec la communauté des internautes) afin de contribuer de façon virtuelle à la vie de la ville.
  • le webdoc ‘Alma une enfant de la violence’ qui a remporté le Visa d’Or RFI-France 24 du web documentaire.

Ces derniers exemples sont intéressants de par la forme que prenaient ces webdocs et l’interactivité assez nouvelle qui était proposée aux internautes. Mais avec ‘Arte Mix O Trabendo’, Arte innove cette fois non pas sur la forme du webdoc mais sur son support scénaristique: Instagram. « INSTAMIX Ô TRABENDO, LE 1er WEBDOCUMENTAIRE RÉALISÉ EXCLUSIVEMENT GRACE A INSTAGRAM. Parce qu’Instagram est l’outil idéal pour partager ses émotions, une équipe de vidéastes multipliera les points de vue pour vous faire vivre, en ligne et en direct, une expérience résolument immersive. » http://artemix.liveweb.arte.tv/fr/film 

A l’occasion de la soirée électro du 4 décembre au Trabendo, réunissant des artistes franco-allemands comme Laurent Garnier, Brandt Brauer Frick, Chloé, Ame, Jackson and his Computer Band; Arte en partenariat avec l’agence de pub 84 Paris, proposait donc pour ceux n’ayant pas pu assister à cette soirée ce webdoc, composé d’une centaine de vidéos Instagram et formant un webdoc d’une vingtaine de minutes.

Plusieurs navigations sont proposées à l’internaute: la première est chronologique et présente donc les vidéos Instagram selon l’heure où elles ont étés prises (allant donc de l’installation à 14h jusqu’à 1h du matin, heure à laquelle s’est terminée la soirée.)

Une autre navigation est proposée: celle par thémathique et hashtag. Chaque vidéo Instagram est en effet répertoriée et classée par un système de hashtags (#bar, #entrée, #piste, #before et #terrasse en ce qui concerne par exemple la thématique Trabendo et en partant du principe qu’il existe une thématique ‘artistes’ et ‘soirée’). Chaque hashtag de chaque thématique est présenté visuellement comme une piste de lecture où pour voir l’ensemble des vidéos correspondant à ce hashtag, il faut ‘jouer ce mix’. 

artemixotrabendo

Notons que la soirée filmée de façon linéaire est également à retrouver sur la plateforme d’Arte Live Web. L’aventure se terminera en janvier puisque Arte a décidé de diffuser un documentaire lors d’une nuit dédiée à la musique électronique. 

Cette expérience originale en terme de storytelling pourrait poser les bases de ce que pourrait être un webdoc conçu au départ avec des outils ‘social media’ où l’internaute aurait une place prépondérante dans la co-création de contenus. Car s’il est quand même dommage que ce soit ‘une équipe de vidéastes’ qui aient alimenté le contenu du webdoc et non le public, la perspective de pouvoir utiliser Instagram est à considérer.

Célia Ramain

Ex assistante de programmes tv internationaux et ex assistante de prod’, passionnée par le transmedia, je travaille actuellement avec une société de production sur un projet alliant transmedia et pédagogie.

Laisser un commentaire

Les champs marqués (*) sont requis.